vendredi 11 octobre 2013

100 mots pour une vie

Je reprends le généathème de Sophie BOUDAREL

Et voici modestement ma production :


"L’ancien instituteur de Pellafol, laisse, encore aujourd’hui, une forte empreinte auprès des habitants, A tel point, que l’on en oublierait qu’il n’est pas d’ici.  
Ce fils d’épicière, est né à la fin du 19e. Orphelin de père, très jeune, il a eu un parcours, somme toute, peu ordinaire.
Il voit le jour au Cheylas, mais s’installe à Pellafol, après la Guerre. Il n’en partira plus. Maitre dévoué, il fera tout pour instruire les enfants de son village, réalisation d’une mini turbine, maquette de moteur, etc... Son fils créera notre musée actuel  dans lequel on retrouve tous les objets d’Abel Francoz."

1 commentaire:

  1. Bonjour Fabienne,

    Merci pour votre contribution. Ces fragments de vie ouvre l'appétit et attisent la curiosité. Qui était-il ? J'ai envie d'en savoir plus !

    Sophie

    RépondreSupprimer